Le mot de notre très cher Président de Baptême 2018-2019 :

« Cher nouvel Être Désireux de Découvrir un monde nouveau,

Te voici depuis peu plongé dans un univers dont les us et coutumes ne te sont pas encore familières. Je sais qu’au plus profond de toi, tu espères faire de ton nouveau lieu de vie un endroit rempli de gaieté et de tendresse, où l’apprentissage n’est que cerise sur le gâteau de la bienveillance. Sans doute as-tu envie de te donner corps et âme dans un objectif ô combien humaniste qu’est celui de pouvoir prendre soin de ton prochain (et si possible de manière rémunérée, car on sait qu’au fond ce qui te motive c’est d’aller te buter au champagne sur une plage paradisiaque).

Etant donné que mon âme généreuse est d’humeur frivole en cette rentrée académique, je vais te confier une vérité dont plus d’un a nié l’existence durant son parcours dans notre Alma Mater.  Il ne faut pas te perdre dans les tréfonds de ta motivation, car là où les études te permettront d’atteindre l’objectif que tu t’es fixé, elles peuvent aussi t’aveugler au point qu’après de longues années de labeur, tu pourrais ne plus reconnaître la personne qui s’est enfermée dans son travail acharné. En d’autres mots, ne te consacre pas exclusivement à tes études et continue de t’ouvrir vers le monde extérieur.

Pour s’ouvrir vers le monde extérieur, il existe de nombreuses portes qui te permettront de t’investir à l’université au-delà des études. Il y a une porte parfois méconnue qui ne demande qu’à être ouverte : celle du Folklore Estudiantin. Loin de moi la volonté de partager ici ma définition exemplaire de celui-ci, car tes neurones ne seraient pas capables de supporter la quantité de données que tu pourrais emmagasiner d’un seul coup. En effet, la porte du Folklore Estudiantin n’ouvre pas l’accès à une pièce close, mais bien à un espace dont toi seul définit les limites. Adresse toi à ceux qui ont vécu ce folklore ; ils te diront à quel point il vaut la peine d’être vécu. Il t’apportera bien des choses que tes syllabus ne pourront jamais te transmettre, comme des valeurs avant tout humaines.

 

 

J’ai pour mission de transmettre à tous ceux qui le désirent une partie infime de ma connaissance du folklore via ce qu’on appelle le Baptême. Le baptême n’est pas le Folklore ; c’est une des clés qui permet d’ouvrir sa porte. Il ne s’agit pas d’une fin en soi mais d’une expérience à part entière. Un de nos fondements est la transmission orale, de générations en générations, ce qui justifie ce secret, ce mystère, ce voile autour du baptême. Je ne peux donc t’expliquer les raisons pour lesquelles je t’encourage à venir faire ton baptême car ce serait rompre le secret qui fait vivre ce mystère. Je tiens juste te rappeler une dernière fois que je ne perdrai pas mon temps précieux à écrire cet article si je n’étais pas persuadé que le folklore en valait la peine. Il peut t’apporter tant de choses. Comme de la Bière. De la Coke. Des Putes. Bref, tout ce que tu veux. Franchis le pas et viens tenter l’expérience. Tu peux toujours y mettre un terme si elle ne te convient plus.

Quoi que tu décides, je t’attendrai.  Personnellement. Ce mercredi 19 septembre, à 18h. Sur les pelouses en face du Bâtiment M.

Pour finir, tu te demandes certainement qui se cache derrière cet article. Je n’ai pas mis de photo de moi, car au cas où tu ne l’aurais toujours pas remarqué dans ces bribes, mon charisme est si impressionnant qu’il risque d’éblouir le novice que tu es. Si tu es curieux de découvrir mon corps d’Apollon et mon visage charmeur, je t’invite à venir ce mercredi. Toutefois, c’est à tes risques et périls car la légende raconte que plus d’un(e) a déjà succombé aux charmes de cet être divin qui n’est autre… que moi.

Alors baissez vos yeux quand vous me verrez, ou vous allez être éblouis.

Bière Coke Pute

Président de Baptême du Redoutab’ Cercle de Médecine

PS : Je suis enculeur de dindon. »